Le fantôme de Suzuko

Reviews

Tout cela est étrange, mais on se laisse prendre parce que Vincent Brault, son œuvre le démontre, sait intégrer l’inimaginable au quotidien comme s’il s’agissait de la normalité.

- Josée Boileau

Soutenu par une bonne construction du récit, une poésie savamment dosée (ni trop, ni pas assez), une restitution très honnête de Tokyo et de sa faune sociale, esquivant les clichés, Le fantôme de Suzuko aspire à une intrigante tendresse elle-même très nipponne.

- Sylvain Sarrazin

L'action se déroule au coeur de Tokyo, entre une galerie d'art contemporain, le fleuve Sumida et le marché aux poissons de Tsukiji. Un Montréalais retourne au Japon, où son amoureuse a disparu dans des circonstances tout à fait singulières. Ainsi commence cette histoire d'amour et de deuil, un récit sur la présence des absents. Dans ce roman sensuel et déroutant se croisent une femme aux paupières incandescentes, un peintre serbe, une taxidermiste, des flamants roses et des corbeaux, une renarde et des chats sans queue..