Ce n'était pas nous les sauvages

By (author) Daniel N. Paul
Illustrated by Leonard Paul & Vernon Gloade
Translated by Jean-François Cyr
Series: Mouton noir Acadie
Publisher: Bouton d'or Acadie
Paperback : 9782897501976, May 2020

Description

Voici enfin la traduction française, de Jean-François Cyr, de la troisième édition du livre désormais classique de Daniel N. Paul. Ce n’était pas nous les sauvages est un essai percutant, qui a marqué un tournant dans l’historiographie des Premières Nations, fruit du travail de M. Paul sur plusieurs décennies de recherches et d’implication dans sa communauté. Ce livre, qui incorpore les recherches continues de l’auteur, montre clairement que les horreurs de l’histoire continuent de hanter les Premières Nations aujourd’hui… mais aussi tous. tes les Canadien. nes.

Reviews

Ce n'était pas nous les sauvages est un livre tout aussi provocateur qu'excellent. Cette oeuvre mérite les plus grands éloges. C'est un livre courageux, perspicace, inébranlable et par-dessus tout, honnête. Plus important encore, il améliore grandement nos perceptions positives des Autochtones.

- Barry Jean Ancelet, professeur francophone, Université de Louisiane

La lecture des pages de ce livre m'affirme constamment à quel point il est bon d'être Mi'kmaq. Je souhaiterais tellement que mon père soit encore en vie. Comme il serait fier qu'un tel livre soit publié! J'aurais également souhaité que ce livre d'histoire existe depuis des années, un livre qui me confère aujourd'hui une nouvelle force et me remplit d'une grande fierté d'être Mi'kmaq.

- Soeur Dorothy Moore, O.N.S., éducatrice Mi'kmaq respectée

Voici enfin la traduction française, par M. Jean-François Cyr, de la troisième édition du livre désormais classique de Daniel N. Paul. Ce n'était pas nous les sauvages est un essai percutant, qui a marqué un tournant dans l'historiographie des Premières Nations, fruit du travail de M. Paul sur plusieurs décennies de recherches et d'implication dans sa communauté. DANIEL N. PAUL est un ardent défenseur des droits de l'homme et un activiste engagé. Parmi de nombreux honneurs, il s'est vu attribuer un doctorat honorifique en Lettres de l'Université Sainte-Anne de Pointe-de l'Église, en Nouvelle-Écosse, et il a également reçu l'Ordre du Canada et l'Ordre de la Nouvelle-Écosse. Ce n'était pas nous les sauvages... est unique, par sa portée chronologique et par l'histoire qu'il raconte, couvrant en détail les trois derniers siècles de l'histoire des Mi'kmaq. Avant l'apparition de ce livre, il était courant pour les historiens de minimiser ou même de nier la violence infligée aux Mi'kmaq par les colonisateurs européens et euro-américains. Ces travaux, plus que toute autre production scientifique, ont mené ce consensus vers une impasse. Les politiques de primes pour les prises de scalps sont maintenant reconnues comme un problème historique digne d'être étudié. Enfin, il est important de reconnaître que nous avons beaucoup trop peu de textes écrits par des auteurs autochtones très peu, en fait, qui couvrent une période aussi longue que ce livre.

- Geoffrey Plank, professeur d'histoire à l'Université de Cincinnati